Gildas TANGUY

Gildas Tanguy est maître de conférences en science politique à Sciences Po Toulouse. Il est responsable du Master "Europe et Territoires" de Sciences Po Toulouse. Docteur de l’Université Paris 1 Panthéon - Sorbonne (2009), ses recherches portent principalement sur la sociologie de l’Etat et des institutions.

PDF - 214.6 ko
CV. Gildas TANGUY. 2016

Coordonnées :

IEP de Toulouse
2 ter, rue des Puits Creusés CS 88526
31 685 Toulouse Cedex 6

Courriel : gildas.tanguy sciencespo-toulouse.fr

Présentation

Mots Clés : Sociologie de l’État et des élites administratives - Sociologie comparée de l’État et des élites- Sociologie de la haute fonction publique et des administrations publiques - Sociologie historique de l’État Sociologie du droit, histoire du droit et des institutions Sociologie de l’action publique - Science administrative et science politique de l’administration - Sociologie historique du politique et des institutions - Sociologie du pouvoir local et des espaces ruraux

Recherche

Animation, administration et encadrement de la recherche :

  • Vice-Président de la Commission scientifique de Sciences-Po Toulouse (élu depuis janvier 2012 et VP depuis mai 2013).
  • Co-chair du Permanence Study Group XVII « Sociology of the State :
    Reforms and Resilience », European Group for Public - Administration (EGPA/GEAP), 2012-2014.
  • Direction depuis septembre 2011 de 9 mémoires de Master 2 recherche.
  • « External reviewer » pour des revues nationales et internationales
    (depuis 2011) : Governance, Revue internationale des sciences
    administratives et Temporalités.
  • Direction depuis septembre 2010 de 51 mémoires de fin d’études de l’Institut d’Études Politiques de Toulouse.
  • Participation à 3 recrutements de maître de conférences en Histoire contemporaine et Science Politique (Sciences Po Toulouse et Université Toulouse 2 Jean Jaurès).
  • Co-direction de 8 mémoires de recherche Master 1 science politique (2005-2007).
  • Participation active à une recherche collective Aide à projets nouveaux (APN) financée par le CNRS sur « Les frontières du politique » (coordination : Lionel ARNAUD, Christine GUIONNET), 2000-2005.

Organisation de manifestions scientifiques :

  • Membre du Comité scientifique du colloque international « Civils et militaires dans l’administration territoriale de l’Europe de la fin du XVIIIe siècle à la Première Guerre mondiale », Université de Rennes 2 [CERHIO], 16,17 et 18 novembre 2016.
  • Co-direction scientifique et co-organisation de la section thématique n° 28 « Ethnographier les institutions : un impératif empirique ? » du 13e congrès de l’AFSP, Aix-en-Provence, 22-24 juin 2015.
  • Co-organisation du panel « Look at the s(S)tate of Prefects ! » à la 36e conférence annuelle du European Group for Public Administration (EGPA/GEAP), Speyer, 8-12 septembre 2014.
  • Co-organisation du panel « Look at the s(S)tate of Prefects ! » à la 35e conférence annuelle du European Group for Public Administration (EGPA/GEAP), Édimbourg, 11-13 septembre 2013.
  • Co-direction scientifique et co-organisation du workshop « Comment faire la norme et qu’en faire ? Les fonctionnaires entre fabrique et usages du droit » du congrès mondial « Sociologie du droit et Action publique » du Research Committee on Sociology of Law et de l’International Sociology Association, Toulouse, 3-6 septembre 2013.
  • Co-direction scientifique et co-organisation de la section thématique n° 2 « Saisir l’État à travers ses écrits ordinaires.
    Enjeux, méthodes, objets » du 12e congrès de l’AFSP, Paris, 9-11 juillet 2013.
  • Co-organisation et co-direction scientifique du séminaire pluriannuel « L’État et les administrations au prisme de l’enquête en sciences sociales. Perspectives, méthodes, terrains » de l’Axe 1 « Gouvernement, Administrations et Politiques Publiques » du LaSSP/IEP de Toulouse et du Groupe d’études permanent « Sociologie de l’État :
    Réformes & Résilience » du Groupe Européen pour l’Administration Publique (GEAP/EGPA), 2012-2016, Toulouse.
  • Co-organisation du panel « Look at the s(S)tate of Prefects ! » à la 34e conférence annuelle du European Group for Public Administration (EGPA/GEAP), Bergen, 5-8 septembre 2012.
  • Co-organisation du colloque international « Figures du préfet. Une comparaison européenne », LaSSP/EGPA, 16-17 novembre 2011, Sciences Po Toulouse.

Enseignement

À l’IEP de Toulouse (depuis septembre 2010)  :

  • Cours magistral : « Introduction à la science politique », 1re année, 30 h (depuis septembre 2013, en collaboration avec Jérémie Nollet puis Simon Tordjman).
  • Cours magistral : « Sociologie de l’action publique », 4e année, 20 h (depuis septembre 2011).
  • Cours magistral : « Sociologie des administrations », Centre de préparation à l’administration générale (CPAG), 20 h (depuis septembre 2010).
  • Cours magistral : « Culture et Pouvoirs », 4e année, 20 h (2012-2014).
  • Cours magistral : « Introduction aux sciences sociales », Licence d’administration publique (LAP), 20 h.
  • Séminaire : « Politiques européennes et gouvernements locaux.
    Approches comparées », 5e année, 24 h (en 2010-2011).
  • Séminaire : « Sociologie des pratiques culturelles », 4e année, 24 h (en 2010-2011).
  • Séminaire : « L’action publique européenne saisie par ses instruments. Approches comparées », 5e année, 20 h (2011-2014).
  • Séminaire : « Sociologie politique de l’Union européenne », 4e année, 20 h (depuis septembre 2015).
  • Séminaire : « L’État territorial : institutions, réformes, processus », 4e année, 20 h (depuis septembre 2011).
  • Séminaire : « Science politique et administrative. Préparation à la 5e épreuve d’admissibilité à l’ENA », PENA, 20 h (depuis septembre 2010).
  • Séminaire : « Démocratie et processus de démocratisation », 4e année, 20 h (depuis septembre 2011).
  • Atelier de recherche : « Justice de proximité et accès au droit. Les maisons de la justice et du droit », 2e année, 40 h (en 2010-2011).

À l’Université Toulouse 1 Capitole :

  • Cours magistral : « Préparation à l’option science politique de l’agrégation externe de sciences économiques et sociales », 20 h (2010-2012).

À l’Université Toulouse 3 Paul Sabatier :

  • Cours magistral : « Sociologie des institutions territoriales », IAE/STAPS, Master 1 « Sport et Territoires », 12 h (depuis septembre 2014).

Publications

Travaux universitaires :
1.TANGUY (G.), « Corps et âme de l’État ». Socio-histoire de l’institution préfectorale (1880-1940), Thèse de doctorat de science politique sous la direction de Pierre BIRNBAUM, 1 tome, 958 p. + cahier iconographique.
2.TANGUY (G.), Le local introuvable. Discours et représentations des maires ruraux et périurbains en Ille-et-Vilaine, Mémoire de DEA de science politique, sous la direction de Pierre BIRNBAUM, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2000, 178 p.
3.TANGUY (G.), La question antitotalitaire dans l’espace public (1970¬-1979). Étude sociopolitique de « l’effet Soljenitsyne », Mémoire de maîtrise de science politique, sous la direction de Christine GUIONNET, Université de Rennes 1, 1999, 71 p.

Ouvrages :
4.TANGUY (G.), avec (Jean-Michel EYMERI-DOUZANS) (dir.), Prefects, governors and commissioners. A european survey on territorial representatives of the State, Bruxelles, De Boeck-Bruylant, [à paraître décembre 2016].
5.TANGUY (G.), « Corps et âme de l’État ». Une sociologie historique de l’institution préfectorale (1880-1940), Paris, Les Indes Savantes, coll. La Boutique de l’Histoire, [à paraître 2017/Contrat signé].

Articles dans des revues scientifiques à comité de lecture :
6.TANGUY (G.), « Le préfet : une figure oubliée du roman zolien.
Poétique de l’imaginaire préfectoral des Rougon-Macquart aux Quatre Évangiles », Romantisme, 2016 [Accepté. À paraître].
7.TANGUY (G.), « “Le préfet dans tous ses états”. Une histoire de l’institution préfectorale est-elle (encore) possible ? Histoire@Politique. Politique, culture, société, n° 27, 2015/3, pp. 124-145.
8.TANGUY (G.), Les préfets et l’application de la loi. Des interprètes exigeants ? L’exemple de la législation du 13 juillet 1906 sur le repos hebdomadaire », Droit et Société, n° 86, 2014/1, pp. 77-95.
9.TANGUY (G.), « Rendre compte au ministère… Les préfets et la fabrication des rapports administratifs : institutionnalisation et systématisation d’un savoir bureaucratique (1880-1940) » [En cours d’évaluation pour les Annales. HSS].
10.TANGUY (G.), « “Dans le secret des préfectures”. Jalons pour une anthropologie du secret dans la pratique administrative préfectorale (XIXe – XXe siècles) » [En cours d’évaluation pour la revue Vingtième Siècle. Revue d’histoire].

Articles dans des ouvrages collectifs (avec comité de lecture et/ou comité scientifique) :
11.TANGUY (G.), « Les collaborateurs de la République parlementaire », in BIOY (X.), EYMERI-DOUZANS (J.M.), MOUTON (S.) (dir.), Le règne des entourages ? Cabinets et conseillers de l’exécutif, Paris, Presses de Sciences Po, 2015, pp. 215-240.
12.TANGUY (G.), « Des hauts fonctionnaires au service de l’État ou du pouvoir ? Retour sur l’histoire d’un corps : les préfets de la République », in EYMERI-DOUZANS (J.M.), BOUCKAERT (G.) (dir.), La France et ses administrations. Un état des savoirs, – France and its Public Administrations. A state of the Art, Bruxelles, De Boeck-Bruylant, 2013, pp. 103-131.
13.TANGUY (G.), « Administrer “autrement” le département. Les préfets en tournées. Entre folklore républicain, rituel bureaucratique et pratiques informelles », in OFFERLÉ (M.), PLOUX (F.), LE GALL (L.) (dir.), La politique sans en avoir l’air. Sur l’informalité en politique (XIXe – XXIe siècles), Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012, pp. 35-50.
14.TANGUY (G.), « Les préfets face à la grève : faire savoir, savoir-faire et “expertise de gouvernement” », in AUDREN, (F.), LABORIER (P.), NAPOLI (P.), VOGEL (J.) (dir.), Les sciences camérales : activités pratiques et histoire des dispositifs publics, Paris, PUF, coll. CURAPP, 2011, pp. 437-466. (Pour de plus amples détails et suite voir...