Parution de Sociétés Contemporaines volume 118 2020/2

Avec une contribition de Lionel ARNAUD


Lionel Arnaud,
« Une conscientisation « pratique ». Les mobilisations culturelles des habitants d’un quartier populaire de Fort-de-France entre autonomisation et politisation »

Sociétés contemporaines, vol. 118*, no. 2, 2020, pp. 25-49.

Résumé

Fondée par de jeunes habitants d’un des quartiers les plus défavorisés de Fort-de-France, l’association Tanbou Bô Kannal (TBK) entreprend depuis 50 ans de requalifier les musiques et les danses héritées de l’ancienne société d’habitation martiniquaise, depuis le statut de « folklore » à celui d’instruments de reconquête spatiale, sociale et culturelle. À partir d’une enquête ethnographique débutée en 2011, cet article s’intéresse aux ressorts sociaux et spatiaux qui ont présidé à l’engagement culturel des habitants d’un quartier qui fut longtemps stigmatisé. En distinguant la notion de conscientisation de celle de politisation, il souligne le rôle joué par le travail d’imitation et de création que les membres de TBK ont mis en œuvre pour préserver certaines pratiques culturelles locales telles que le tambour et les danses bèlè et danmyé, et la façon dont ces activités leur ont permis d’approfondir leur compréhension de soi, d’autrui mais aussi de leur environnement politique, social et culturel.

Disponible sur Cairn

*Sociétés contemporaines 2020/2 (N° 118) : "Des classes populaires et des associations : quelles redéfinitions des rapports au politique ?"