Séminaire - Les Terrains de l’International (LaSSP Axe 3)

Invité : Victor Pereira (Institut d’Histoire Contemporaine, Université Nouvelle de Lisbonne)

La sixième séance du séminaire 2022 « les terrains de l’international » du Laboratoire des Sciences Sociales du Politique (LaSSP, Toulouse) se tiendra vendredi 3 juin de 10h à 12h30.

Nous aurons le plaisir d’écouter une présentation de Victor Pereira (Institut d’Histoire Contemporaine, Université Nouvelle de Lisbonne), intitulée «  Mémoires et mobilisations transnationales : les mobilisations des exilés politiques portugais en France pendant mai-juin 1968  ».

Celle-ci sera discutée par Annelise Rodrigo (FRAMESPA)

Résumé :
En mai-juin 1968, lorsque se déroule la plus imposante et longue grève générale que connait la France, près de 300 000 Portugais vivent dans l’hexagone. Ces événements déstabilisent cette population dont la grande majorité est arrivée depuis moins de quatre ans. Cet article prétend analyser les différentes réactions de la population portugaise en France qui ne peut être appréhendée comme un monolithe. Il s’agit également de saisir l’action menée par les exilés politiques portugais en France, action qui s’articule à la fois dans une conception internationaliste de la politique mais qui se dirige également spécifiquement contre la dictature portugaise.

La séance se tiendra :

• En Présentiel Salle de Séminaire Pôle Recherche Sciences Po Toulouse MD 431 (Manufacture des Tabacs étage 4 – bât D)
• En distanciel (le lien zoom sera envoyé la veille) lien d’inscription : https://forms.gle/3K9V6xWmZ54BySXs8

Le séminaire « Les terrains de l’international » (axe 3 du LaSSP, IEP de Toulouse) entame sa deuxième saison, fort de son ambition d’entretenir à Toulouse un lieu d’échanges scientifiques sur les dynamiques dans les espaces internationaux et transnationaux.

Il a pour objectif de regrouper des chercheur.e.s issu.e.s de traditions académiques plurielles mais partageant une attention aux ancrages empiriques des processus analysés ainsi qu’une perspective réflexive tant dans l’usage des concepts que dans les pratiques d’enquête et les processus d’écriture.

Après une première année consacrée aux enjeux épistémologiques et méthodologiques des catégories et catégorisations, les échanges porteront cette année sur des résistances et des mobilisations dont il s’agira d’analyser les dimensions transnationales, leurs ressorts, effets et limites.

Au fil des séances, ces phénomènes seront explorés dans leur force fédératrice (comment faire groupe ou institution), dans les lignes de fracture qu’ils soulignent, ou encore dans les savoirs et savoir-faire qu’ils impliquent. Ce thème permettra ainsi d’explorer différents usages qui sont faits de l’international, les contraintes qui y sont liées ainsi que les façons avec lesquelles celui-ci est vécu.

Les séances, d’une durée de deux heures et demi, se tiendront selon un rythme mensuel. Elles donneront lieu à la présentation de travaux publiés ou en cours et accorderont une place privilégiée à la discussion collective.

Les séances se tiendront à la Manufacture des Tabacs (21, allée de Brienne, Toulouse).

Comité d’organisation

Léo Fortaillier, Benjamin Gourisse, Karine Lamarche, Mayada Madbouly, Paul-Malo Winsback, Mathilde Zederman