Stéphanie BURGAUD

Ancienne Elève de la Rue d’Ulm et docteur de l’université Paris-Sorbonne, Stéphanie Burgaud est Maître de Conférence en Histoire contemporaine à l’IEP de Toulouse. Elle est membre du Conseil de Laboratoire du LaSSP (EA 4175) et de la Commission Scientifique de l’IEP de Toulouse.
Ses recherches concernent l’histoire allemande et russe ainsi que les relations internationales du 19ème siècle et, à ce titre, elle est membre du comité de pilotage de l’axe 2 (L’Europe dans une épistémologie du politique) du LABEX EHNE (Ecrire une Histoire Nouvelle de l’Europe) des universités Paris IV, Paris I, Nantes et de l’Ecole des Chartes, sous la direction du professeur Eric Bussière.
Elle a récemment publié L’Europe dans la construction politique et identitaire russe. Du XIXème siècle à nos jours, avec Delphine Placidi-Frot, Paris, Éditions Rue d’Ulm (collection : les Actes de la Recherche à l’ENS, n°9), avril 2013, et a participé au Dictionnaire historique et juridique de l’Europe, sous la direction de Jean-Paul Bled, Edmond Jouve et Christophe Réveillard, Paris, PUF, 2013

Coordonnées :

IEP de Toulouse
2 ter, rue des Puits Creusés
CS 88526
31 685 Toulouse Cedex 6

Courriel : stephanie.burgaud[at]sciencespo-toulouse.fr

Présentation

Mots clés : - Histoire politique allemande 19e-20e s. : puissance, unification, Prusse, Bismarck, politique extérieure, alliances, crises, guerre, opinion, historiographie, vulgate, mythe - Relations internationales 19e s. : archives, gouvernance, ordre et concert européens, Question d'Orient - Histoire politique russe 1856-1914 : pouvoir, diplomatie, presse, nationalisme, identité, Alexandre II, Gortchakov

Recherche

Ma thèse a exploré les relations entre la Prusse bismarckienne et la Russie tsariste pendant la décennie de l’unification allemande. Grâce à un vaste dépouillement des archives des deux pays, j’ai révisé la place classiquement attribuée à la Russie dans la géostratégie du ministre Otto von Bismarck. Depuis lors, mes recherches s’intéressent essentiellement, à partir des cas prusso-allemands et russes, à l’articulation entre pouvoir politique, puissance diplomatique et gouvernance des relations internationales au 19ème siècle.

Enseignement

1. A Sciences Po Toulouse

  • Dans le cadre du diplôme de sciences politiques :
    – participation au supplément recherche au diplôme. Séminaire sur la recherche en histoire et science politique des relations internationales ;
    – cours magistral sur l’histoire du 19ème siècle européen :
    « Europe des révolutions, Europe des nations 1814-1914 », « La France, l’Allemagne, le ’couple franco-allemand’ 1814-1914 », « Du concert des puissances à la guerre des nations, nouvelles approches des relations internationales », « Historiographie et histoire politique du 19ème siècle : l’exemple de la France et de l’Allemagne » ;
    – conférences de méthode et ateliers d’histoire.
  • Dans le cadre du master GRI (Géopolitique et Relations Internationales) : « Histoire et théorie des relations internationales »
  • Dans le cadre du CPAG :
    – cours magistral sur la France au 20ème siècle, mutualisé avec la LAP (Licence d’Administration Publique) ;
    – cours magistral sur l’histoire des idées politiques depuis le 18ème siècle ;
    – conférences de méthode de la LAP.
  • Dans le cadre du Certificat d’Etudes Politiques (CEP) délivré aux étudiants étrangers, cours sur « les institutions et la vie politique en France sous la Vème République » et conférences de méthode (« Comprendre et réussir les exercices universitaires français »)

2. A la Sorbonne

  • En troisième année de licence d’histoire, travaux dirigés sur « L’Allemagne, les Allemagne 1945-1969 », « L’Allemagne et l’Autriche-Hongrie (puis Europe centrale) dans les relations internationales 1871-1945 », « Bismarck, l’Allemagne et l’Europe 1815-1918 », « Culture et Politique en Allemagne et en Autriche-Hongrie (puis Europe centrale) 1871-1945 »
  • En deuxième année de licence d’histoire, travaux dirigés sur « L’Allemagne nazie 1933-1945 »
  • En première année de licence d’histoire, travaux dirigés sur « l’histoire de l’Europe 1815-1914 »

Publications

Ouvrages

  • La politique russe de Bismarck et l’unification allemande. Mythe fondateur et réalités politiques, Strasbourg, Presses Universitaires de Strasbourg, mars 2010, 504 p.
  • L’Europe dans la construction politique et identitaire russe. Du XIXème siècle à nos jours, sous la direction de Stéphanie Burgaud et Delphine Placidi-Frot, Paris, Éditions Rue d’Ulm, avril 2013, p. 50-62.
    Chapitres d’ouvrages
  • « Die Rußlandpolitik Bismarcks angesichts des polnischen Januaraufstands » in Der polnische Januaraufstand von 1863 – eine europäische Herausforderung. Verflechtungs- und Wahrnehmungsgeschichte, Paderborn, Ferdinand Schöningh Verlag, janvier 2016.
  • « Bismarck et l’Europe. De la mission Alvensleben à la mission Radowitz », Colloque international De part et d’autre du Danube, L’Allemagne, l’Autriche et les Balkans de 1815 à nos jours, en hommage à Jean-Paul Bled, Paris, PUPS, juin 2015.
  • « 1850 : la reculade d’Olmütz : Felix Schwarzenberg a-t-il fait plier le roi de Prusse ? » in Les Schwarzenberg : une famille dans l’histoire de l’Europe XVIe – XXIe siècles / Schwarzenbergové : rodina v dějinách Evropy XVI-XIX století, sous la direction d’Olivier Chaline, Limoges, Lavauzelle, 2012, p. 113-119
  • « Bismarck, père de la Roumanie ? » in La politique extérieure de Napoléon III, Gabriel Leanca (éd.), Paris, Éditions L’Harmattan, 2011, p. 27-41.
  • « Maurras et le triangle Paris-Berlin-Pétersbourg » in Entre la vieille Europe et la seule France. Charles Maurras, la politique extérieure et la défense nationale, Georges-Henri Soutou (éd.), Economica, Bibliothèque Stratégique, 2009, p. 143-166
    Articles
  • « Die getäuschte Clio ? La trilogie de Josef Becker sur la candidature Hohenzollern au trône d’Espagne » Francia, Forschungen zur westeuropäischen Geschichte, Paris, 2010, vol. 37, p. 387-392 (Miszellen).
  • « 1905-1914 : nationalisme et politique. La rupture germano-russe et la fin d’un mythe », Euro-Atlantic Studies, université de Bucarest, 2009, n°13, p. 9-19.
  • « Question d’Orient ou équilibre mitteleuropéen : quel primat pour la politique extérieure russe 1856-1866 ? », Relations Internationales, avril 2009, n°138, p. 7-22.
  • « Napoléon III et Bismarck : essai d’histoire contrefactuelle », Revue d’Allemagne, janvier-mars 2009, tome 41, n°1, p. 3-17.
  • « Plädoyer für eine Reise nach Moskau. Eine neue Deutung der Bismarckschen Russlandpolitik (1863-1871) », Forschungen zur Brandenburgischen und Preußischen Geschichte. Neue Folge, Berlin, Duncker & Humblot, 2008, 18 Bd., Heft 1, S. 97-116.
  • « La Convention Alvensleben vue de la Neva : nouveau regard sur la politique russe », Francia, 2008, vol. 35, p. 431-451.
  • « Déconstruire le mythe fondateur : la politique russe de Bismarck dans la voie prussienne vers l’unité allemande (1863-1871) », HES (Histoire, économie et société), Paris, Armand Colin, 2008, n°3, p. 95-109.
  • « La politique de Gortchakov face à la Prusse à l’été 1866 à la lumière des archives russes », Revue d’Histoire Diplomatique, Paris, 2005, vol. 2, p. 135-149.
  • « Relire le mythe de l’alliance prusso-russe : les années 1864/1865 », Études Danubiennes, Paris, 2005, tome XXI, n°1-2, p. 3-35.
  • « Février 1863 : la Convention Alvensleben, « coup de poker » ou erreur stratégique pour la diplomatie bismarckienne ? », Études Danubiennes, 1er semestre 2001, tome XVII, n°1, p. 61-87.
  • « Prusse, Russie, Autriche : lectures de la crise du Schleswig-Holstein-octobre 1863/octobre 1864 », Études Danubiennes, Strasbourg, 1er semestre 1999, tome XV, n°1, p. 59-81.
    Autres publications
  • Notices « Bismarck », « Guillaume II », « Prusse » in Dictionnaire historique et juridique de l’Europe, dir. J.-P. Bled, E. Jouve & C. Réveillard, Paris, PUF,...