Fanny PARENT

Fanny Parent est post-doctorante au sein du collectif "Jaune Vif" de l’ANR Gilets jaunes. Elle conduit ses travaux au sein du LaSSP avec Olivier Baisnée, Alizé Cavé, Maximilien Gidon, Cyriac Gousset et Jérémie Nollet. Ses recherches de post-doctorat portent sur les enjeux liés à la médiatisation du mouvement des Gilets jaunes en France, notamment les mobilisations en ligne, les formes et logiques d’automédiatisation des Gilets jaunes, les conditions de production médiatique du mouvement dans la presse quotidienne régionale et à la télévision, le travail journalistique à l’épreuve du mouvement et la mise à l’agenda politique et médiatique de la question des violences policières

Elle a soutenu sa thèse : "Gouverner le bien être. Travail des normes et mobilisations autour des pratiques professionnelles de la médecine chinoise en France." en décembre 2017.

Le jury, présidé par Mme Catherine PARADEISE, lui a également attribué la mention Très Honorable avec les Félicitations unanimes.

Elle a également été Attachée Temporaire d’Enseignement et de Recherche (ATER) à Sciences-Po Toulouse de 2015 à 2017.

Coordinatrice du séminaire des Cuisines du LaSSP avec Flora Bajard et Anaïs Malié entre 2012 et 2015.

Coordonnées :

Pôle Recherche LASSP/LEREPS
Sciences Po Toulouse
21 allée de Brienne - CS 88526
31685 Toulouse cedex 6

Courriel : parent.fanny gmail.com

Présentation

Son travail de recherche doctorale portait sur le travail des frontières professionnelles et les mobilisations autour de la médecine chinoise en France. La thèse interroge notamment les processus de professionnalisation et d’institutionnalisation de pratiques de la médecine chinoise (acupuncture, massages, etc.) par des praticiens (médecins, sages-femmes, kinésithérapeutes, infirmiers et autres) en lutte pour la reconnaissance et/ou la légitimation de leur pratique et son exercice.

Domaines de recherche: - Science politique (action publique, mobilisations, politisations) - Sociologie de la santé et du bien-être (pratiques, production des savoirs, construction des marchés),
- Sociologie des groupes professionnels

Mots clés :

Mobilisations, action publique, alternatives, professionnalisation, santé, éducation, connaissances

Recherche

  • Post-doctorante au LaSSP (travail journalistique et mobilisations en ligne, ANR Gilets jaunes)
  • Organisation des journées d’étude Professionnalisation(s) et Etat. Une sociologie politique des professions avec Flora Bajard, Bérénice Crunel, Caroline Frau, Frédéric Nicolas, Sciences-Po Toulouse [9 et 10 avril 2014].
  • Enquête sur la médecine chinoise en France, projet INPRATHECHINE, en collaboration avec Julien Weisbein et Olivier Philippe (MCF Science Politique, du LaSSP-Laboratoire des Sciences Sociales et du Politique, EA4715, Sciences Po Toulouse), Frédéric Nicolas, (doctorant LaSSP - Université Laval Q-Ca), et Philippe Terral et Nadine Haschar-Noé (MCF au SOI-Sport, Organisations, Identité, EA 3690, Université Paul Sabatier), Fabien Merlaud et Thomas Ginsbourger (doctorants SOI Toulouse III STAPS Sociologie). [avril 2011- juillet 2012].
  • Participation à l’enquête nationale SPEL (Sociologie Politique des Élections) : Observation et analyse des meetings à Toulouse pendant la campagne présidentielle [LaSSP, 2012], Projet de publication collective en cours.

Enseignement

2020-2021 : Cours magistral « Travail et genre », Master 1 et 2 EGALE approches thématiques « Travail », Université Lumière Lyon 2.

2019-2020 (second semestre) :

  • Séminaire et Atelier de lecture de Master 1 Sociologie « À quoi sert la sociologie du travail ? », Université Lumière Lyon 2.
  • Licence 3 Science Politique « Pratiques d’enquête », Université Lumière Lyon 2

ATER Sciences-Po Toulouse (96h, 2015-2016 ; 96h 2016-2017)

TD et conférences de méthodes :

  • Conférence de méthode de science politique "Sociologie des relations internationales" (2ème année du diplôme, 36h)
  • Conférence de méthode de science politique "Introduction à la Science Politique" (1ère année du diplôme, 36h)
  • Atelier de Science Politique "Problématisation et lectures" (1ère année du diplôme, 36h)

Méthodologie des sciences sociales

  • Atelier Science Politique "Socialisations et engagements dans des collectifs de travail" (2ème année du diplôme, 25h)
  • Atelier "Études et projets" (2ème année du diplôme, 20h)

Séminaires de MASTER
"Luttes de pouvoir autour de la définition d’une juridiction médecine chinoise en France". Intervention dans le cadre du Master recherche de sociologie politique. Séminaire sur la représentation des groupes d’intérêt (Lobbying et groupes d’intérêts) dirigé par Willy Beauvallet, Cécile Robert, Caroline Frau, UFR anthropologie, sociologie, science politique, Lyon 2 (2h)

Publications

Article dans une revue à comité de lecture :

  • Avec Aïcha Bourad, « La foule et l’ordre : gouvernement spatial des conduites dans les meetings électoraux », Carnets de géographes [En ligne], 15 | 2021, mis en ligne le 30 avril 2021. https://doi.org/10.4000/cdg.7041
  • « Le lent processus d’intégration de la médecine chinoise en France : apports d’une sociologie des groupes professionnels aux policy transfer studies », Gouvernement et action publique, vol.8, n°3, 2019, p. 59-82.
  • « Seuls les médecins se piquent d’acupuncture » ? » Le rôle des associations professionnelles de praticiens dans la régulation de pratiques professionnelles de médecine chinoise en France, Terrains & travaux, 2014/2 N° 25, p. 21-38.

Recension :
« DUBUISSON-QUELLIER (Sophie), Gouverner les conduites, Paris, Presses de Sciences Po, 2016, 480 pages » , Politix, p 246 à 250.

Direction d’ouvrage, introduction d’ouvrage :

  • Professionnalisation(s) et État. Une sociologie politique des professions, coordination d’ouvrage avec Bajard F., Crunel B., Frau C. et Nicolas F., Septentrion, 2018.

Publication du mémoire de M2 :