Jonathan BARBIER

[Jonathan Barbier->http://centre-norbert-elias.ehess.f...] est docteur en histoire contemporaine.

Il a soutenu sa thèse "Les républiques de François-Vincent Raspail : entre mythes et réalités" réalisée sous la direction de Mme Natalie PETITEAU, professeure d’histoire contemporaine à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse, le 28 novembre 2016. Il a obtenu la mention très honorable avec félicitations du jury.

Jury :

Sylvie APRILE, professeure d’histoire contemporaine à l’Université Lille 3
Jean-Claude CARON, professeur d’histoire contemporaine à l’Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand II
Ludovic FROBERT, directeur de recherche au CNRS (section 37 économie et gestion) à l’ENS Lyon, affecté à la Maison française d’Oxford
Sudhir HAZAREESINGH, Fellow and Tutor en sciences politiques à Balliol College, à l’Université d’Oxford
Frédéric MONIER, professeur d’histoire contemporaine à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse
Natalie PETITEAU, professeure d’histoire contemporaine à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse et directrice de thèse

Il est membre du Laboratoire Histoire de l’Europe moderne et contemporaine - Université d’Avignon, et membre associé au LaSSP - Sciences Po Toulouse depuis 2015.

PDF - 99 ko
CV J.BARBIER 2015

Coordonnées :

IEP de Toulouse
2 ter, rue des Puits Creusés
CS 88526
31 685 Toulouse Cedex 6

Courriel : jonathbarbier@ numericable.fr

Présentation

Sa thèse porte sur les diverses conceptions de la république imaginées par un individu, l’homme politique et chimiste François-Vincent Raspail, qui a traversé toute une série de régimes politiques au cours du XIXe siècle, de la Restauration jusqu’à la Troisième République.


Elle s’intéresse en particulier aux influences réciproques entre son travail scientifique et son action politique. Elle tente de comprendre aussi les nombreuses pratiques politiques formelles et informelles de Raspail qui participent à un processus de politisation des anonymes (donner des cours et des soins médicaux gratuits, éduquer les ouvriers et leurs enfants via la presse, diffuser des idées républicaines dans des almanachs de météorologie, des revues scientifiques ou des manuels de santé, etc…)

Elle vise enfin à déconstruire les représentations politiques et sociales qui entourent ce personnage (le médecin des pauvres, le lutteur infatigable, le martyr de 1848, le républicain incorruptible, etc.)


Mots clés :

Histoire politique, Histoire culturelle, Raspail, imaginaire républicain, socialisme, réforme, utopie, mythe, science populaire, politisation,...

Recherche

  • Inventaire de la bibliothèque de travail de l’historien Maurice AGULHON (Professeur au Collège de France 1986-1997) à Villeneuve-lez-Avignon de septembre à novembre 2011.
  • Participation au programme de recherches franco-allemand ANR POC/K (la corruption politique, pratiques de la faveur et débats publics aux XIXe et XXe siècles) dirigé par M. Olivier DARD, M. Jens Ivo ENGELS et M. Frédéric MONIER de février à octobre 2012.
  • Organisation du colloque international Une imagination républicaine : François-Vincent Raspail (1794-1878) avec M. Ludovic FROBERT (Directeur de recherche à l’ENS Lyon) et M. Jean-François DELMAS (Conservateur de la Bibliothèque Inguimbertine et des musées de Carpentras) dans la salle du conseil municipal de Carpentras les 08 et 09 avril 2015.
  • Responsabilité éditoriale : membre du bureau de la revue Études Vauclusiennes (2014-2018)

Enseignement

  • 2012-2013
    TD L1 Histoire, Introduction au XIXe siècle, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse.
  • 2013-2015
    Cours magistral L1 Administration économique et sociale, Histoire politique de la France contemporaine (1789-1940), Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse.
  • 2015-2016
    Conférence de méthode 2A, Histoire politique de la France au XXe siècle (1929-1973) et Histoire des relations internationales (1945-2001), IEP Toulouse.

Publications

  • Articles pour des revues scientifiques :

Natalie PETITEAU et Jonathan BARBIER, « La bibliothèque de Maurice Agulhon : cadre de travail, coulisses de l’écriture et patrimoine scientifique », Revue d’histoire du XIXe siècle, décembre 2013/47, p. 95-112.

Jonathan BARBIER, « L’homme illustre et sa ville natale. Les enjeux mémoriels autour de François-Vincent Raspail à Carpentras (1794-1932) », dans Bruno BERTHERAT [dir.], Études Vauclusiennes, n°80-81, 2015, p. 19-31.

  • Articles pour des ouvrages collectifs

Robert BERNSEE et Jonathan BARBIER, « Continuity of patronage ? Favours and the Reform Movement in France and Germany from 1800 to 1848 », dans Olivier DARD, Jens Ivo ENGELS, Frédéric MONIER [dir.], Patronage et corruption politiques dans l’Europe contemporaine. Les coulisses du politique à l’époque contemporaine XIXe-XXe siècles, Paris, Armand Colin, 2014, p. 85-103.

Jonathan BARBIER, « François-Vincent Raspail, un médecin des pauvres au milieu du XIXe siècle (1840-1862) ? La politique par les recommandations médicales », dans Agnès BÉRANGER et Olivier DARD [dir.], Gouverner par les lettres, de l’Antiquité à l’époque contemporaine, Metz, Centre de recherche universitaire lorrain d’histoire, 2015, p. 369-389.

Ludovic FROBERT et Jonathan BARBIER, « La République dans la commune. Le Réformateur de Raspail (1834-1835) », dans Thomas BOUCHET, Vincent BOURDEAU, Edward CASTLETON, Ludovic FROBERT et François JARRIGE [dir.], Quand les socialistes inventaient l’avenir 1825-1860, Paris, La Découverte, 2015, p. 127-139.

  • Compte-rendu de colloque :

Jonathan BARBIER, « La vivacité de l’histoire de la mort. Colloque international : les sources du funéraire en France à l’époque contemporaine les 10 et 11 septembre 2013 à l’Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n°122, avril-juin 2014, p. 160-161.

Liens