Célia KEREN

Célia Keren est maîtresse de conférences en histoire contemporaine. Elle est agrégée d’histoire, ancienne élève de l’École normale supérieure de la rue d’Ulm et de Sciences Po Paris (promotions 2002), ancienne membre de la Casa de Velázquez (promotion 2011) et docteure de l’EHESS (2014).

Coordonnées :

Sciences Po Toulouse - LaSSP (ea 4175)
2 ter, rue des Puits Creusés
CS 88526
31 685 Toulouse Cedex 6

Courriel : celia.keren sciencespo-toulouse.fr

Présentation

Son travail porte sur les mobilisations qui se déploient autour de causes situées à l’interface du politique et de l’humanitaire dans l’Europe du premier XXe siècle. Après une thèse sur les mobilisations ayant permis l’évacuation en France d’une dizaine de milliers d’enfants espagnols pendant la guerre d’Espagne, son nouveau projet de recherche porte sur une pratique syndicale de déplacement d’enfants en temps de grève à la Belle Époque et dans l’entre-deux-guerres.

Mots Clés : Mobilisation et engagements politiques, grèves et mouvements sociaux, histoire transnationale, politique et humanitaire, syndicalisme révolutionnaire, émotions, enfance et politiques de l’enfance, identités collectives

Recherche

Activités de recherches collectives
Membre du programme de recherche de l’Institut universitaire européen de Florence (IUE)  : « European Trajectories in the Quest for Welfare and Democracy : Voluntary Associations, Families and the State, 1880s-1980s ». Porteuses du programme : Laura Lee Downs (IUE), Clarisse Berthezène (Paris Diderot – Paris-VII), Pat Thane (King’s College, Londres) (2016-2018)
Membre du programme ANR « EVE – Enfance Violence Exil » piloté par l’Université Blaise Pascal (UBP, Clermont-Ferrand, porteuse : Catherine Milkovitch-Rioux) (2009-2013)
Membre du réseau « Exilio : Recherches sur les réfugiés et autres migrations » regroupant les Universités de Glamorgan (Pays de Galles), Southampton (Angleterre), Albi, Toulouse (France) et Alicante (Espagne) : http://www.soton.ac.uk/exilio (2009-2011)

Thèse

Thèse : « L’évacuation et l’accueil des enfants espagnols en France : cartographie d’une mobilisation transnationale (1936-1940) » sous la direction de Laura Lee Downs
Jury : Jean-François Chanet, Abdón Mateos, Frédéric Monier (rapporteur), Isabelle Renaudet (rapporteure), Paul-André Rosental (président du jury).

Résumé : Cette thèse retrace la naissance, le bref succès et la disparition d’une cause antifasciste et humanitaire de la fin des années 1930 : celle de l’évacuation et de l’accueil d’enfants espagnols, déplacés de la zone républicaine de l’Espagne en guerre vers la France entre 1936 et 1939. Il s’agit d’un programme concernant environ 10 000 filles et garçons espagnols, hébergés dans des familles françaises ou dans des colonies, généralement à la demande de leurs parents. L’étude porte sur les acteurs à l’origine de cette opération, les motifs de leur engagement, les moyens qu’ils mettent en œuvre et, enfin, leurs réussites et leurs échecs. Proposant une analyse transnationale des comités français et des entités étatiques espagnoles impliqués, de leur collaboration et de leurs dissensions, cette recherche opère des plongées successives dans différents milieux : celui de la gauche française de Rassemblement populaire, celui des catholiques français et romains, celui des États espagnols et basques. Les apports de cette thèse sont triples. D’abord, la cause de l’enfance évacuée mobilise des acteurs très variés qui peuvent placer leur engagement sous différentes bannières (antifascisme, humanisme, ou encore charité chrétienne) : de ce fait, elle fait surgir un nouveau récit, plus complexe, des réactions françaises à la guerre d’Espagne. Réciproquement, la question des enfants évacués constitue un observatoire efficace pour déceler les évolutions idéologiques et stratégiques de ces différents groupes, au cours des années-clé qui précèdent le second conflit mondial. Enfin, en mettant au jour une longue tradition syndicale de déplacement et d’accueil d’enfants, cette étude appelle à élargir le domaine de l’histoire de l’humanitaire.

Enseignement

Maîtresse de conférences à Sciences Po Toulouse (2016-)
• Master « Gouvernance des relations internationales ». Cours magistral sur « Les mobilisations transnationales » (1er semestre) ;
• Diplôme de Sciences Po Toulouse, deuxième année. Conférence de méthode d’histoire (1er semestre)
• Diplôme de Sciences Po Toulouse, deuxième année. Cours magistral sur l’« Histoire des relations internationales depuis 1945 » (2e semestre)
• Diplôme de Sciences Po Toulouse, quatrième année, D1P2 Parcours « Affaires européennes ». Séminaire « Histoire de la construction et des politiques européennes depuis 1945 » (2e semestre)

ATER à l’Université d’Aix-Marseille (2014-2016) :
• L1 Histoire, « La France au XIXe siècle, 1814-1914 ». Travaux dirigés (208 heures) ; cours magistraux assurés par Céline Regnard, Pierre-Yves Manchon, Martine Chalvet, Anne Carol ;
• L1 Histoire, « Découverte de la fabrique de l’histoire ». Cours magistral - travaux dirigés (48 heures) ;
• L1/L2 Histoire, « Histoire et civilisation de l’Europe au XIXe siècle : nations, nationalisme et internationalisme ». Cours magistral (39 heures) et travaux dirigés (13 heures) ;
• L2/L3 Histoire, « Histoire des médias ». Cours magistral (3 heures) et travaux dirigés (1 heure) en collaboration avec Isabelle Renaudet et Sophie Gebeil ;
• Master 1 MEEF 1er cycle, « Construire la polyvalence : Parler/Lire/Écrire » (22 heures)
• Préparation de la question de concours « Citoyenneté, République, démocratie en France (1789-1899) » : travaux dirigés d’agrégation (14 heures) et de préparation au CAPES (15 heures)
ATER à l’Université de Bourgogne (deuxième semestre 2014) :
• L1 Histoire, « D’une guerre l’autre. Histoire politique et culturelle de l’Europe (1914-1945) ». Travaux dirigés (48 heures) ; cours magistral d’Hervé Mazurel ;
• L1 Histoire, « Expression et documentation écrites ». Travaux dirigés (36 heures) ;
• L3 Histoire/Sociologie, « Le fait colonial entre histoire et mémoire ». Travaux dirigés (12 heures) ; cours magistral d’Hervé Mazurel.

Monitrice à l’EHESS (2008-2011) :
• Master 1 Recherche en Sciences sociales, mention Histoire, « Historiographie et langue étrangères : espagnol » (64 heures pendant trois ans).

Chargée d’enseignement vacataire à l’IEP de Paris (nov.-déc. 2009) :
• Collège universitaire, « Growing Up in Time : A History of Childhood Through a Transnational Perspective » (14 heures en remplacement de la responsable du cours Francesca Trabacca).

Lectrice de français (2005-2006) au Département d’études françaises et francophones, Université de Californie à Los Angeles (UCLA) (300 heures).

Publications

Articles dans des revues à comité de lecture
• « Négocier l’aide humanitaire : les évacuations d’enfants espagnols vers la France pendant la guerre civile (1936-1939) », Revue d’histoire de l’enfance irrégulière, n° 15, octobre 2013, Mathias GARDET, David NIGET (dirs.), dossier « Enfances déplacées en temps de guerre », p. 167-183 : http://rhei.revues.org/3515.
• « Spanish Refugee Children in France, 1939 : An Insight into Their Experiences, Opinions and Culture », Bulletin of Spanish Studies : Hispanic Studies and Researches on Spain, Portugal and Latin America, vol. 7-8, n° 89, 2012, p. 279-293 ; republié dans Susana BELENGUER, Ciaran COSGROVE et James WHISTON (dirs.), Living the Death of Democracy in Spain : The Civil War and Its Aftermath, Londres, Routledge, 2015, p. 279-293.
• « Des cahiers d’enfants aux souvenirs de vieillesse : les récits de vie des enfants espagnols réfugiés en 1940 et en 2008 » (avec Alicia POZO-GUTIERREZ), Témoigner. Entre histoire et mémoire, n° 112, juin 2012, dossier « Les enfants de la guerre d’Espagne. Expériences et représentations culturelles », p. 32-44 :
http://www.auschwitz.be/images/_bul....
• « Autobiographies of Spanish Refugee Children at the Quaker Home in La Rouvière (France, 1940) : Humanitarian Communication and Children’s Writings », Les Cahiers de FRAMESPA, n° 5, 2010 : http://framespa.revues.org/268.
Articles dans d’autres revues
• « Les enfants espagnols réfugiés en France : 1939 ou la crise de la solidarité ouvrière », Cahiers du Centre de recherches historiques, n° 44, octobre 2009, p. 75-89 : http://ccrh.revues.org/3530.
Contributions dans des ouvrages collectifs
• « Niños víctimas con el puño en alto. Los niños españoles evacuados a Francia durante la Guerra de España », in Gérôme TRUC (dir.), Luchas de víctimas. El caso español en perspectivas comparadas, Madrid, Éditions de la Casa de Velázquez, à paraître en 2016.
• « Sur les routes. Exilés et réfugiés de la guerre d’Espagne », in Jordi Canal et Vincent Duclert (dirs.), La guerre d’Espagne - Un conflit qui a façonné l’Europe, Paris, Armand Colin, 2016.
• « Retours sur dessins. Fred/Alfred Brauner, 1938, 1946, 1976, 1991 » (avec Rose DUROUX), in Rose DUROUX, Catherine MILKOVITCH-RIOUX (dir.), Enfances en guerre. Témoignages d’enfants sur la guerre, Genève, Georg, coll. « L’Équinoxe », 2013, p. 99-119.
• « Les défis de la solidarité internationale : la collaboration entre la Ligue des droits de l’homme et la Confédération générale du travail au sein du Comité d’accueil aux enfants d’Espagne (1936-1939) » in Olivier DARD, Nathalie SEVILLA (dir.), Le phénomène ligueur en Europe et aux Amériques, Metz, Presses universitaires de Metz, 2011, p. 269-286.
Ouvrage
• Moyà-Freire Aurélia, Ma vie en France. Cahier d’exil d’une adolescente espagnole (1939-1943), Toulouse, Presses universitaires du Midi, coll. « Hespérides », 2017, 114 p. (édition critique réalisée avec Duroux Rose et Corrado Danielle)
Direction de dossiers de revues
• Dossier « Art, pensées et écritures de l’exil républicain espagnol », Exils et migrations ibériques au XXe siècle, nouvelle série, n° 5, printemps 2013 (avec Federica LUZI, Laura NATTIEZ et Allison TAILLOT).
• Dossier « En amont, en aval de la Guerre Civile espagnole. Études présentées par des membres de l’association “Adelante” », Cahiers de civilisation espagnole contemporaine. De 1808 au temps présent, n° 9, automne 2012 : http://ccec.revues.org/4256.
Recensions
• « Damiano Matasci. L’école républicaine et l’étranger. Une histoire internationale des réformes scolaires en France, 1870-1914 Lyon, Ens Éditions, 2015, 274 p. », Annales. Histoire, Sciences Sociales, 2016, vol. 71, no 3, pp. 741‑836.
• « Sébastien Farré, Colis de guerre  : secours alimentaire et organisations humanitaires (1914-1947) », Le Mouvement Social, à paraître dans le no...