Offre de Stage M1 ou M2 - Projet CULTURGOUV

3 Mois - Start : Février 2025

Conditions générales

Encadrement : Lionel ARNAUD (PR Sociologie, LaSSP/Université Toulouse 3)
Début du stage : Février 2025
Durée  : 3 mois
Gratification : fixée à 4,35€ par heure effectivement réalisée (+ prise en charge d’une partie des frais de transports en commun) [tarif 2024 / le tarif 2025 sera connu en fin d’année]

Lieu : Sciences Po Toulouse, LaSSP, Manufacture des tabacs, 21 allée de Brienne, 31685 Toulouse

Contexte du stage
Le stage est réalisé dans le cadre du projet CULTURGOUV finance par le Labex SMS
. Ce projet s’intéresse aux processus de transformation associée a la gouvernance urbaine de la « vie culturelle » dans les villes de Toulouse et de Barcelone. Il s’appuie sur une équipe interdisciplinaire (sociologie, science politique, économie, aménagement et géographie) et l’apport de militants impliques dans l’action culturelle et urbaine des deux villes.


CULTURGOUV comporte 2 Volets de Recherche :

. VR1 : Il a comme objectif la mesure statistique des transformations induites par l’intensification de la vie culturelle de chacune des deux villes afin d’examiner la relation entre la presence d’activités créatives et culturelles et les dynamiques socioéconomiques dans les deux villes.

. VR2 : Il s’intéresse à la façon dont les gouvernements urbains accompagnent ces transformations, en facilitant ou non la mobilisation et le développement de certaines dynamiques culturelles.
Le stage s’inscrit dans le deuxième volet de recherche, et donc sur la partie qualitative du projet.

Objectif du stage et approche méthodologique

Sur la base des premiers éléments rassembles dans le cadre du volet 1 (définition et mesure des transformations associées à l’intensité de la « vie culturelle », revue de littérature, cadre conceptuel, cartographie des activités culturelles), ce deuxième volet de la recherche entend analyser la stratégie de développement de la vie culturelle de Toulouse.

En dépit de sa mobilisation dans plusieurs textes internationaux relatifs aux droits culturels (PIDESC, 1966 ; UNESCO, 2001 ; Fribourg 2007), cette notion n’a pas de définition précise. Elle permet toutefois d’aller au-delà des seules acceptations de la culture en termes d’œuvres et de création artistique, valorisées et diffusées par des « institutions culturelles » dument répertoriées, pour embrasser l’ensemble des activités, organisées ou non, marchandes ou non marchandes, qui participent de l’identité d’un territoire.

A ce titre, l’objectif de ce stage est de saisir la manière dont les gouvernements urbains contribuent a façonner la vie culturelle de Toulouse, via des politiques d’attractivité et de soutien a la création et la mobilisation des acteurs publics et prives, et plus généralement la façon dont ils accompagnent, accélèrent ou freinent les transformations culturelles urbaines.

Il s’agit d’examiner comment les élus, en charge du bien commun, envisagent la place et le rôle de la culture dans la ville, comment ils la définissent et comment ils l’organisent, mais aussi comment les gouvernements urbains rendent possible une mobilisation de l’ensemble des acteurs et des institutions sur des objectifs communs de développement par la culture dans le cadre d’un projet intègre et cohérent (Arnaud, 2008 ; Pinson, 2009). Dans un contexte de privatisation et de marchandisation de l’espace public (Le Goix et Loudier-Malgouyres, 2005 ; Fleury, 2007 ; Sorkin, 1991), de prédominance de la dimension fonctionnelle sur le social (Lefebvre, 1968) et d’accroissement des inégalités socio-territoriales (Gérardin et Pramil, 2023), ce volet de recherche s’intéresse plus particulièrement à la façon dont les acteurs culturels issus de la société civile sont impliqués dans la définition et la mise en œuvre des politiques locales. Une attention particulière est donc être apportée à la prise en charge socio-économique et sociopolitique des enjeux culturels par les citoyen et aux possibilités d’une coresponsabilité entre pouvoirs publics et société civile, et plus généralement aux modalités de co-construction de l’action publique (Juan, 2018 ; Pecile 2019).

Missions du/de la stagiaire :

Le.la stagiaire réalisera :
Un état de l’art sur la question de la gouvernance culturelle.
La collecte et l’analyse des documents législatifs et administratifs en lien avec le travail de recherche.
Une observation directe des réseaux, des réunions et autres forums au sein desquelles des acteurs ont des débats touchant de près ou de loin a la vie culturelle de Toulouse.

Des entretiens avec les acteurs.

  • Une retranscription des entretiens avec l’aide d’un logiciel de transcription.
  • Une analyse des entretiens.
  • Une présentation des résultats devant les partenaires du projet et la rédaction d’une fiche de synthèse sur les activités et données re-collectés.

Organismes d’accueil
Le stage se déroulera dans les locaux du LaSSP et du Lereps, à Science Po Toulouse

Le Laboratoire des Sciences Sociales du Politique accueille des politistes, des juristes, des historiens, des sociologues, des chercheurs en science de l’information et de la communication, des anthropologues et des économistes qui, tout en étudiant les phénomènes politiques chacun selon son cadre d’analyse propre, les appréhendent à partir d’une même perspective - que, par sténographie, l’on pourrait dire « au concret » et « par le bas » (Bottom up).

Qu’il s’agisse d’étudier les institutions politico-administratives gouvernantes comme univers de pratiques au concret ou d’étudier la réception et les usages dits « ordinaires » ou « semi-profanes » du discours des professionnels du champ politique, notamment dans leur dimension européenne, c’est toujours l’économie interactionnelle des pratiques concrètes-réelles des acteurs sociaux qui retient tout particulièrement l’intérêt des chercheurs du laboratoire.

https://lassp.sciencespo-toulouse.fr/Presentation

Le Laboratoire d’Étude et de Recherche sur l’Économie, les Politiques et les Systèmes sociaux est place sous la tutelle principale de Sciences Po Toulouse et les tutelles secondaires de l’Université de Toulouse Jean Jaurès, de l’Université de Toulouse Capitole et de l’École Nationale Supérieure de Formation de l’Enseignement Agricole, compte parmi ses 45 membres des chercheurs, doctorants et post-doctorants. Les champs de recherche privilégiés du LEREPS sont : l’économie géographique, l’économie de la connaissance et l’innovation, l’économie financière et bancaire, la gouvernance des entreprises, ainsi que les approches pluridisciplinaires de l’environnement et du développement.
http://lereps.sciencespo-toulouse.fr/

Profil recherche et modalités de candidature :

  • Formation Ml ou M2 en Sciences Politiques, Sociologie ou Aménagement-Géographie
  • Connaissance des différents quartiers de la ville de Toulouse/de Barcelone
  • Intérêt pour des sujets associées à la culture, aux politiques publiques et aux enjeux sociopolitiques
  • Expérience dans la conduite d’entretien
  • Organise, méthodique, autonome à l’écoute
  • Capacité d’analyse, de synthèse et de rédaction
  • Très bon relationnel
  • Connaissance des langues espagnole et/ou catalane bienvenue
  • Bonne capacité à travailler en autonomie

Processus de candidature
Votre CV accompagne d’une lettre de motivation doivent être envoyés aux adresses suivantes :
lionel.arnaud univ-tlse3.fr
eva.coll-martinez sciencespo-toulouse.fr
marcpradel ub.edu
Avant le 15 juillet 2024.
N’attendez pas la date limite pour nous contacter !

Les candidat.e.s présélectionné·e·s seront invité.e.s à passer un entretien au mois de septembre.

TELECHARGEZ L’OFFRE DE STAGE ICI :

Offre de Stage LaSSP 2025 CULTURGOUV VR2 _S2_ 2024